Les publicistes et le CRFPA

Sur les Chevaliers des Grands Arrêts, nous essayons de vous proposer le plus d’informations possibles sur les débouchés offerts aux étudiants en droit public. Or il est vrai que si nous avons beaucoup parlé des concours tels que l’ENA ou le concours de recrutement complémentaire TA-CAA, nous n’avons que peu abordé le CRFPA, concours d’entrée dans les centres régionaux de formation professionnelle des avocats. Le métier d’avocat est pourtant le principal débouché pour les étudiants en droit. Le concours du CRFPA contient certaines spécificités pour les publicistes, notamment au moment du choix des épreuves. Nous vous reproduisons donc ici l’expérience d’un étudiant en droit public avec son aimable autorisation (il a d’ailleurs réussi le concours il y a quelques semaines !). Il a partagé cette expérience sur son blog : Le blog d’un étudiant en droit public.


Beaucoup de mes articles du moment sont consacrés au CRFPA. Etant en train de finir mes oraux et ayant pris les matières les plus publicistes possibles, je trouve qu’on est pas si mal lotis que cela.

Les enseignements de l’EFB ne sont clairement pas tournés vers le droit public, et dans l’attente d’un éventuel choix des enseignements qui arrivera peut être un jour, un élève avocat publiciste doit se manger des baux commerciaux ou encore du droit pénal. Pourtant, le concours d’entrée à l’école prend bien en compte le droit public.

1) La matière de procédure (coeff 2)

Ici, c’est l’équilibre parfait. Du moins en apparence. Le choix est assez large : procédure pénale, procédure civile, ou procédure administrative contentieuse. Il y en a donc pour tout les goûts. Le publiciste n’est donc pas désavantagé. Pourtant, plusieurs choses doivent être remarqués.

Déjà, la procédure administrative est assez complexe. Bien plus que la procédure pénale par exemple. Donc il est possible pour un publiciste de prendre procédure pénale qui est bien plus facile, et mieux noté dans certains IEJ. De plus, la procédure pénale sert pas mal pour le Grand O où les sujets faisant appel à des notions de procédure pénale sont légions.

Personellement, j’ai pris procédure administrative. La matière n’a finalement pas été si mal notée que cela, et au final les connaissances acquises vont me servir par la suite. Après, c’est une question de choix.

2) La Note de Synthèse (coeff 2)

Les sujets de droit public sont très rares dans cette épreuve. Les sujets de droit pénal et plus généralement de droit privé sont fréquents.

Certains disent qu’il vaut mieux ne rien savoir afin de ne pas tomber dans les dérives d’une dissertation. Je ne suis pas du tout d’accord. Aborder un sujet de droit privé sans aucunes connaissances préalables peut poser problème si le sujet est délicat. Connaître un peu le sujet permet de comprendre facilement les documents, de ne pas faire de contresens et d’aller plus vite.

Voilà pourquoi cette matière est plus difficile pour les publicistes, je trouve. Tenez vous au courant des réformes de l’année passée afin d’avoir au moins une vague idée de ce que relève le sujet lorsque vous en lisez l’énoncé..

3) La matière de spécialité (coeff 2)

Deux matières sont clairement prévues pour les publicistes : droit administratif et droit public des activités économiques. L’option droit communautaire peut également être prise, la matière étant en effet présente dans les cursus de droit public.

Petite précision toutefois : le droit public des activités économiques est probablement la matière avec le programme le plus lourd du CRFPA. Cela comprend la domanialité publique, les contrats publics, la régulation, les libertés économiques, les entreprises publiques, les aides d’Etat, etc. Un niveau solide est nécessaire avant de s’y lancer. Ce qui explique que très peu de gens la prennent (une trentaine à Paris I cette année, sur 1100 personnes !)

4) Le Grand Oral (coeff 3)

L’épreuve tant redoutée des étudiants ! Et parfois à juste titre, vu la tête des sujets.

Le pénaliste profite d’un certain avantage ici. Les sujets de procédure pénale sont en effet assez nombreux. Le civiliste ne s’en sort pas trop mal également (droit de la presse, de la vie privée..)

Toutefois, le publiciste n’est pas si mal loti. La maitrise du droit administratif est assez importante ici. Certains sujets ont des aspects de droit public et le publiciste peut très bien tirer son épingle du jeu juste en utilisant des notions de droit public ! Prenez par exemple le principe d’égalité ou la notion d’ordre public. Deux notions nécessaires d’être maitrisées. Cela tombe bien, c’est dans le programme de droit administratif de L2..

5) La petite matière de spé (coeff 2)

Ici, pas de problèmes non plus. Droit administratif, droit public des activités économiques ou droit communautaire.

6) Les petits oraux (coeff 1)

Le publiciste n’aura ici que peu de choix. Procédure communautaire et Finances publiques. Si vous pouvez prendre une dispense pour finances publiques, faites le !

La procédure communautaire est assez facile. Les notions sont souvent les mêmes qu’en procédure administrative.

En résumé, l’examen est désormais assez équitable concernant les différents profils. Même si je reste convaincu que les pénalistes sont un peu avantagés, notamment en Note de Synthèse et au Grand Oral.


Visitez le site de l’auteur : Le blog d’un étudiant en droit public !



Catégories :Formations / Cursus / Concours

Tags:, , , , ,

3 réponses

Rétroliens

  1. Quel cabinet d’avocats en droit public cibler pour son stage ? « Les Chevaliers des Grands Arrêts
  2. Le guide du stagiaire en cabinet d’avocats : Comment bien réussir son stage ? « Les Chevaliers des Grands Arrêts
  3. L’été du Conseil constitutionnel : un rapide aperçu des décisions estivales | Les Chevaliers des Grands Arrêts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :