Nouvel étudiant en droit ? Voici 15 conseils de la part d’un jeune diplômé !

Cours de droit en amphi @ Bernard Monasterolo

Cours de droit en amphi @ Bernard Monasterolo

Le blog anglo-saxon Public Law for everyone, tenu par le Dr. Mark Elliott de l’Université de Cambridge, a proposé il y a quelques jours un article intitulé : New Law student? Here’s some advice from a recent graduate dans lequel Jack Williams, ancien étudiant ayant obtenu son diplôme avec mention (« First Class honours »), détaille 15 conseils pour aider les jeunes étudiants en droit à réussir leur cursus universitaire, sous la forme d’une lettre au jeune étudiant qu’il était.

Également jeune diplômé, je vous propose ici une variation autour de cet article particulièrement intéressant, reprenant certains conseils, en prodiguant d’autres et en adaptant la plupart à notre système universitaire et notre tradition juridique. 


1. Il n’y a pas de méthode miracle pour apprendre le droit. Chaque étudiant apprend différemment et est intéressé par différents sujets. L’objectif est, pour toi, de trouver rapidement la meilleure méthode, celle qui te permettra d’être le plus efficace. N’hésite pas pour cela à poser des questions à tes enseignants, à tes camarades, à ton entourage : tous sont là pour t’aider. Mais n’oublie pas qu’à la fin de l’année, c’est toi qui passera les examens : n’adopte pas une méthode qui ne te convient pas même si on t’assure que c’est la meilleure !

2. Tu vas forcément faire des erreurs. N’en aie pas peur : tu n’as jamais fait de droit avant cette année et tu découvres l’université. Il est normal de ne pas tout connaître à seulement 18 ans. Ce sont tes erreurs qui vont te faire progresser : c’est ce processus qui te permettra de découvrir quelle méthode te convient le mieux. Tout finira par se mettre en place : essaye, tente, redouble d’efforts, et laisse de côté ce qui ne marche pas pour toi.

Travailler de manière efficace

3. Bachoter ou essayer à tout prix de tout finir pour un TD ou un cours ne sert pas à grand chose si cela veut dire que tu ne réfléchis pas à ce que tu apprends ou que tu survoles certaines parties. Les TD ne sont qu’une partie du voyage dont le but ultime est ta compréhension en détail du cours et ta réussite à l’examen final. Les cours magistraux et les TD sont là pour t’aider pendant ce voyage : aborde les en tant que tels. Cela veut dire que tu vas devoir gérer au mieux le temps dont tu disposes. Il te faudra parfois laisser une partie du sujet de côté pour te concentrer sur la compréhension de l’essentiel, de ce qui sera traité dans ton cours ou dans ton TD.

Ce n’est toutefois pas une excuse pour ne pas travailler : il te faudra revenir dessus lors de tes révisions ultérieures, avant le galop d’essai ou l’examen final. L’objectif est de réussir à comprendre le cadre général du thème abordé lors de ta préparation des TD, puis de revenir sur les détails de chaque thème lors de tes révisions avant les examens.

4. Ne te contente pas de surligner tes manuels, tes codes ou tes cours. Une méthode envisageable est d’insérer les notes prises pendant les TD dans celles prises lors du cours magistral (en les reprenant ou en les tapant à l’ordinateur, si besoin est), afin de n’avoir qu’un seul document couvrant l’intégralité du programme lors des révisions (tu gagneras du temps !). Pour les fiches de TD comprenant des arrêts ou des articles, surligne les passages importants et essaye de résumer en une ou deux phrases l’idée principale de chaque document en marge de celui-ci. Tu pourras alors t’y référer facilement lors de tes révisions ou même inclure ce résumé dans ton document complet de cours + TD.

Les fiches de TD

5. Avant de lire les arrêts de ta fiche de TD, prends le temps de lire les parties du cours qui s’y réfèrent. Cela te permettra de bien mieux comprendre l’apport d’un arrêt et d’isoler rapidement les parties importantes de celui-ci. Si tu as une fiche ou un commentaire d’arrêt à réaliser, cela te permettra de l’aborder de manière plus efficace.

6. Si tu as des articles de doctrine dans ta fiche de TD, n’oublie pas que lorsque les auteurs commentent une décision ou un texte normatif, il s’agit d’une interprétation qui leur est propre. Il se peut que d’autres auteurs aient une opinion différente sur l’apport de la décision ou sur le sens à donner à telle ou telle disposition législative. Lorsque tu identifies de telles opinions, note bien que c’est la thèse défendue par le professeur X ou Y. Il sera alors important de le mentionner lorsque tu réutiliseras l’approche ou l’idée dans ton travail (notamment dans le cadre d’une dissertation).

7. Si tu n’as pas le temps de lire tous les documents de ta fiche de TD, fais une petite liste de ceux que tu devras revoir plus tard, avant les examens. Pour ne pas les oublier et passer à côté d’un arrêt ou d’un article fondamental pour ton sujet.

Le travail, le travail et encore le travail ?

8. Continue à sortir et à profiter de ta vie. Si tu gères ton temps efficacement, tu te rendras compte qu’il est tout à fait possible de pratiquer un sport, une activité culturelle et de profiter pleinement de quelques unes de tes soirées. De plus, en prévoyant de telles activités, tu seras poussé à être plus efficace et à perdre moins de temps. Et tu apprécieras d’autant plus tes études si tu es heureux. Il est beaucoup plus facile de travailler lorsqu’on a le moral…

9. Fais vivre le droit ! Adopte une démarche active vis-à-vis du droit : participe aux sorties organisées par ton université pour visiter les juridictions, participe aux concours de plaidoirie, n’hésite pas à te rendre aux conférences sur les débouchés professionnels ou aux colloques dans ton université, intègre une association étudiante, etc. N’hésite pas non plus à discuter avec tes amis de l’actualité juridique, de telle ou telle décision récente dont on parle dans les médias, même si elle ne concerne pas directement les matières que tu étudies cette année.

Travail en groupe

10. N’hésite pas à travailler en groupe, avec tes amis pour les révisions ou pour la préparation des TD. Vous pouvez vous retrouver à la bibliothèque pour des sessions de révisions. Il est toujours plus facile de se motiver lorsqu’on est plusieurs, et cela évite de se retrouver seul et un peu désarmé face à son travail. Souviens-toi que tu n’es pas en compétition avec tes camarades : au contraire, l’entraide vous permettra d’avoir tous de meilleures notes. N’hésitez pas à créer une « mailing list » ou un groupe Facebook pour vos groupes de TD, pour faciliter l’entraide. Attention, ce n’est toutefois pas une excuse pour ne pas faire ton travail, le travail en groupe sert essentiellement à travailler plus efficacement, à te motiver et à pouvoir compter sur un peu d’aide lorsque tu es bloqué sur un point précis.

Rester à jour

11. Reste informé de l’actualité juridique. Il existe de nombreux sites d’information juridique en ligne très utiles, certains sont spécialisés dans l’information à destination des étudiants. Les réseaux sociaux constituent également un outil intéressant, comme Twitter notamment, et permettent ainsi de suivre des professionnels du droit, des universitaires, des avocats ou d’autres étudiants. N’hésite pas à garder les liens intéressants quelque part (la fonction Favoris sur Twitter ou des sites comme Pocket permettent de faire ça simplement) pour les lire quand tu auras du temps pour le faire.

12. Si tu as des difficultés, n’hésite pas à en parler à un camarade, un tuteur ou ton enseignant. N’aie pas peur d’avouer que tu ne comprends pas un point de cours ou de demander de l’aide si tu es en difficulté. Mais attention, quand tu envoies un mail à ton enseignant, sois sûr d’avoir tout essayé et d’avoir fait tout ce que tu pouvais, sinon cela pourrait se retourner contre toi. Fais également attention à la forme de ton mail (à ce sujet, n’hésite pas à consulter l’article Envoyer un mail à son enseignant en droit et en réchapper – Courri-Hell, sur le site Le Droit international expliqué à Raoul).

Les examens

13. Essaye de préparer les examens tout au long du semestre. Le semestre est long et le but ultime est de réussir l’examen final. N’hésite pas à t’y prendre à l’avance, en t’intéressant dès le début de l’année au type de sujet qui sera donné et aux annales de l’examen si elles sont disponibles. Cela te permettra d’identifier les points fondamentaux de l’enseignement et orientera ta prise de notes. Ne néglige pas la méthodologie : elle peut te sauver le jour de l’examen si tu manques d’idées et te permettra d’éviter le hors sujet qui te condamne à une très mauvaise note. Encore une fois, n’hésite pas à poser une question à ton enseignant ou à un tuteur si tu en as une.

14. Elabore un plan de révisions. Essaye de relire au moins 2 fois l’intégralité de ton document de révisions (cf. conseil n°4). Ensuite, entraîne toi à faire des plans pour certains sujets (dissertation ou commentaire d’arrêt). Si ton épreuve consiste en un cas pratique, refais les cas pratiques que tu as fait pendant le semestre en TD, ou essaye de faire ceux des examens des années précédentes s’ils existent. Sois actif dans tes révisions : si tu as une liste d’arrêts à apprendre (par exemple en droit administratif), cache les références des arrêts pendant tes révisions et vérifie que tu les connais. Tu peux aussi le faire avec un ami : organisez vous des petits quizz sur les arrêts à connaître. Enfin, si tu as droit à un code à l’examen, n’hésite pas à surligner ou souligner les jurisprudences importantes que tu as vues en cours et en TD et à repérer où sont situés les articles importants pour ta matière.

15. Pendant l’examen :

  • Soigne la forme et l’orthographe : une copie brouillonne ne donne pas au correcteur envie de te lire et jouera en ta défaveur. Une copie bourrée de fautes d’orthographe sera le plus souvent sanctionnée. Aère ta copie au maximum et sois le plus lisible possible (évite les astérisques, les flèches ou le Tipp-Ex à outrance).
  • N’hésite pas à citer des références doctrinales si tu en connais. Mais si tu n’en as pas, surtout ne les invente pas !
  • Si tu as l’impression d’avoir traité exactement le sujet donné pendant l’année, ou que tu as fait un sujet s’en rapprochant, fais bien attention aux intitulés : il se peut qu’il y ait une petite différence qui change complètement le sens de la question posée. Ne récite pas ce que tu as appris par cœur, réfléchis autour du sujet (dissertation), de la portée de l’arrêt (commentaire), des questions supplémentaires qui pourraient se poser (cas pratique)…
  • Souviens toi que l’introduction de ta dissertation ou de ton commentaire d’arrêt est primordiale, c’est la première impression que tu donnes au correcteur et sur laquelle il sera très difficile de revenir. Soigne la, n’hésite pas à la rédiger au brouillon si tu as le temps.
  • Utilise à bon escient des mots de transition et des expressions qui te permettent de présenter clairement ton plan et l’avancée de ta démonstration. Cela rendra ta copie plus lisible et montrera l’approche logique que tu as eu du sujet.
  • Si tu as un doute sur la date précise d’un arrêt, essaye au moins de donner l’année. Si tu as un doute sur l’année précise, donne au moins la décennie (« Dans les années 1990, la Cour de Cassation a procédé à un revirement de jurisprudence… »).
  • Gère ton temps de manière rationnelle. Une dissertation inachevée ou dont la dernière partie a été bâclée est le plus souvent lourdement sanctionnée. Evalue lors du semestre le temps nécessaire à chaque étape pour que tout se déroule selon le plan prévu le jour de l’examen.

Comme je l’ai expliqué dans le conseil n°1, il n’y a pas de recette miracle pour réussir ses études en droit. Ces études ne sont pas faciles (surtout au départ) et il y a de nombreuses approches possibles. Ces conseils sont issus de mon expérience et de ce qui a marché lors de mes études. Mais elles ne constituent qu’un guide non exhaustif de bonnes pratiques. Alors n’hésitez pas à commenter cet article, à nous donner vos bonnes méthodes, ce qui a marché pour vous, ou alors au contraire, ce qui n’a pas marché.

Nicolas Rousseau



Catégories :Conseils / Bons Plans, Formations / Cursus / Concours

Tags:, , , , , , ,

14 réponses

  1. D abord merci pour ce blog que je trouve très utile, ludique et bien sympa!
    Je suis en accord avec tous ces conseils. S il fallait rajouter quelque chose j insisterais sur l importance des plans pour une bonne memoirisation et une bonne comprehension du cours. Ne pas hésitez à se faire une fiche à part avec le plan, par leçon, pourquoi pas agrementé de quelques tirets. Ca permet de visualiser le squelette d un cours et ca logique. Ca m a toujours beaucoup aidée!
    Bon courage à tous dans cette période de partiels blancs!

  2. Merci pour les liens !!!

    je suis complètement MDR avec le couri-hell de Raoul !!!! 😀 😀

    Merci pour tous ces petits conseils. Pour ma part, je conseillerais d’annoter ses livres, ses cours, et, pour retenir les dates et les articles, de les écrire à chaque fois au dessus d’une notion pour les retenir.
    Par exemple, quand on parle de référendum, au dessus de ce mot, écrire à chaque fois les articles qui s’y réfèrent et/ou les dates des referendums de la Ve etc etc

    Sinon, pour le travail en groupe, bien que plébiscité, ça n’a jamais été un moteur pour moi ! J’ai bien essayé de réunir quelques gens avec qui je m’entendais bien, mais ça a été une perte de temps… et j’ai l’impression qu’organiser la séance de cours avec des objectifs -même le plus délicatement possible- est l’enfer pour l’amitié (qui s’accommode plus de nonchalance :D)

  3. En tant qu’étudiant nouvellement inscrit dans une facultée de droit,je vous remercie sincèrement pour vos précieuses conseils car ils me sont d’une grande utilité.

  4. En tant que chargé de civil, je conseille également, pour les révisions dans cette matière (et, de manière générale, en droit privé), de faire une relecture du cours avec le code en parallèle. Cela permet de constater que la totalité du cours est dans cet outil merveilleux, et de s’y retrouver plus facilement ! N’hésitez pas à apprendre à vous servir du glossaire à la fin du code, et à mémoriser son plan. Comme cela est dit plus haut : les plans sont fondamentaux à maîtriser en droit !

  5. Au delà du travail, je pense qu’il faut avant tout être passionné par le droit et suivre des stages pour alimenter cette passion. C’est la clef de la réussite. Je m’autorise un lien vers des conseils personnels et plein d’humour, donnés par une certaine Elisa, étudiante en droite, à cette adresse : http://www.juristique.org/actualite/conseils-pour-reussir-ses-etudes-de-droit – Ce qui me laisse dubitatif, moi qui n’est pas de la partie, c’est qu’ont puisse s’interroger sur le fait d’aller ou non aux cours de droit en amphi.

  6. merci pour ces conseils,ils me serviront j’en suis sûr

  7. bonjour,
    merci pour ces conseils
    petite astuce personnelle pour retenir les arrêts ou les définitions : les écrire sur des post-it et en tapisser la porte intérieure de tes wc = séances de mémorisation garanties plusieurs fois par jour
    (plus sérieusement, ça marche !)

  8. merci pour les conseils sa peut nous etre utile surtout nous qui venons fraichement d’arrivé à l’Université. Cela nous permettra de redoubler d’effort et d’etre optimiste pour la réussite. Merci encore bonne continuation pour toi.

  9. Oui… il faut essayer de se déculpabiliser de rencontrer des difficultés : ça arrive à tout le monde et ça ne signifie pas qu’on en aura jusqu’au bout. Au fur et à mesure on intègre la logique du droit et tout cela devient plus instinctif.

  10. Bonjour, concernant les grands arrêts dans le domaine administratif, doit-on apprendre les faits et la procédure ou bien, seulement la question de droit ainsi que la solution?

    Merci de votre aide.
    Avec tout mon respect

Rétroliens

  1. Le guide du stagiaire en cabinet d’avocats : Comment bien réussir son stage ? « Les Chevaliers des Grands Arrêts
  2. Nouvel étudiant en droit ? Qui suivre sur Twitter ? #Droit «
  3. Lettre à un jeune juriste (2) : ma petite bibliographie pour l’introduction au droit – Droit commun

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :